Tenir le cap

Avant de commencer, un petit conseil de lecture: le blog de Gilhem Bertholet, entrepreneur et consultant en création de startup. Il partage son savoir avec humour et générosité, et a notamment écrit un e-book sur l'écriture de business plans, en libre accès sur son site.

 

Je suis tombée sur son blog, parce que je me posais des questions sur la gestion de ma trésorerie. J'ai donc lu le billet qu'il consacre au sujet. 

Lorsqu'on débute son activité, gérer la trésorerie est un exercice délicat puisque les dépenses peuvent se conjuguer à des imprévus, alors qu'on attend toujours la rentrée d'argent d'un client. Il s'agit de gérer les décalages temporels entre débit et crédit. Sur bien des aspects, la trésorerie d'un auto-entrepreneur est plus simple à gérer au jour le jour que celle d'une entreprise classique : on est seul à s'en occuper, on n'a pas d'employés, en général moins de dépenses. Cependant, l'auto-entrepreneur doit être très vigilant, puisqu'il se confond avec son entreprise. Donc s'il y a défaut, ce n'est pas uniquement la société qui trinque.

Sur le site de La Marmite du traducteur, les rédactrices vont jusqu'à conseiller d'avoir deux ans d'épargne disponible avant de se lancer. Idéalement, oui, cela semble être une bonne idée. Mais, dans la réalité, on n'a pas toujours ce luxe. J'ai donc tendance à suivre les conseils d'une amie qui travaille aussi en freelance, qui m'a dit de systématiquement mettre 50% de mon chiffre d'affaire de côté, afin de pouvoir payer les cotisations, taxes et de gérer les imprévus. Jusqu'ici, ce système fonctionne plutôt bien, sachant que je n'ai pas beaucoup de dépenses personnelles.

 

En fait, les problématiques de trésorerie obligent l'entrepreneur à réfléchir à son projet de manière plus nuancée. S'il n'y a pas de rentrées d'argent, il faut penser le projet autrement, se donner le loisir d'explorer d'autres pistes, redoubler d'efforts en démarchage, se demander s'il n'y a pas un marché potentiel qui n'a pas encore été exploré, etc. Si un client tarde à régler la note, il ne faut pas hésiter à le relancer.

 

Et je me rassure aussi en me rappelant que la création d'entreprise ne se fait pas du jour au lendemain. C'est d'ailleurs pour cela que le début d'activité est une période si fragile... essayons donc de tenir le cap! 

 

 

 

 

Write a comment

Comments: 0

Association professionnelle

Je suis membre titulaire de la Société française des traducteurs