L'envie de générer des idées

 

J'ai eu l'occasion, il y a un mois (déjà) d'aller au "Rendez-vous des entrepreneurs" organisé par la ville de Courbevoie. Le conférencier invité pour cette édition était Christophe Cremer, surnommé le "serial entrepreneur" et instigateur de nombreuses start-ups, dont meilleurtaux.com.

 

En l'écoutant parler, on se rendait vite compte que ce qui l'animait était bien la création d'entreprise: commencer avec une idée innovante et la mettre en application.

 

Au lycée, il commence l'aventure de l'entrepreunariat en vendant des planches de surf avec son frère. Puis, après de belles études et un poste salarié dans une banque, il est temps pour lui de revenir aux sources et de fonder des start-ups. D'où la naissance de meilleurtaux.com, de Prestashop et d'autres sociétés.

 

Pendant sa présentation, M. Cremer a fait preuve d'un dynamisme contagieux. Il déclinait toujours le même message: cherchez l'innovation dans votre secteur et lancez-vous! N'hésitez pas et foncez!

Malgré le fait qu'il prêchait à des convertis de l'entreprenariat, nous avions quand même des doutes. Nous voulions lui demander: et la crise? Et l'incertitude, dans tout ça? Comment gérer le doute?

 

La réponse de M. Cremer était celle d'un passionné: malgré les inévitables nuits blanches passées à stresser, l'essentiel est de perséverer et d'afficher une confiance en son projet, afin d'attirer les clients et les investisseurs. Parfois, souvent, même, on peut aller jusqu'à bluffer pour obtenir un contrat, et se débrouiller pour livrer le service ensuite. D'après Cremer, le doute n'a pas sa place en public quand il s'agit de défendre son projet.

 

Bien sûr, il ne s'agit pas d'être irresponsable et de proposer des services que l'on ne maîtrise pas. Il s'agit en revanche d'avoir suffisamment confiance en soi-même et son projet pour se dire que ça peut marcher, et qu'il faut pouvoir mettre toutes les chances de son côté.

 

J'ai trouvé ce discours rafraîchissant, surtout dans un contexte français où l'on a parfois tendance à craindre le pire avant d'envisager le meilleur. Christophe Cremer a prouvé que le chemin de l'entrepreneur n'était pas droit - loin de là! - mais que les détours et les quelques échecs ne faisaient que renforcer le sentiment de satisfaction lié à la création d'entreprise ou tout simplement à l'aboutissement d'un projet professionel. 

 

Les quelques conseils pratiques que j'ai glané lors de cette conférence :

 

- Toujours prendre le temps de générer des idées dans le cadre de son activité. J'ai commencé à utiliser un petit carnet dans lequel je note toutes mes idées d'innovations professionnelles, de projets et de pistes. Je me relis régulièrement, et j'essaye de mettre en pratique certaines idées au fur et à mesure.

 

- Etre prête à défendre son projet en 3 minutes chrono, en toutes circomstances, devant n'importe qui.

 

- Oser demander, rencontrer, échanger.

 

Et vous, avez-vous rencontré des entrepreneurs qui vous ont motivé? Pourriez-vous nous suggérer d'autres conférences ou soirées spécialement concues pour les entrepreneurs et/ou les freelances?

 

Write a comment

Comments: 0

Association professionnelle

Je suis membre titulaire de la Société française des traducteurs