Un petit coup d’œil en arrière -  2016 dans le rétroviseur

En ces premier jours de janvier 2017, je me suis dit qu'il était encore temps de faire un compte-rendu des moments phares de 2016 pour ma petite entreprise, avant de parler des projets d'avenir dans un autre billet de blog.

Ce qui est sûr, c'est qu'entre les missions de traduction, d'enseignement, le travail de gestion et la recherche de nouveaux clients, les journées se suivent mais ne se ressemblent pas !

 Révélation de l'année... le co-working

 

J'ai opéré un changement majeur et bienvenu dans mon organisation de travail en prenant un abonnement dans un espace de co-working en 2016.  Pour les freelances qui travaillent seuls et à la maison, un bureau partagé peut être une bonne solution pour sortir de chez soi, parler entre collègues, et même glaner de nouveaux clients et/ou de nouvelles idées. Dans mon cas, ça a été une véritable révélation ! Après avoir été aux portes ouvertes de La Cordée au printemps, avoir longuement tergiversé (j'y vais/j'y vais pas), je me suis finalement décidée en septembre et je n'ai aucun regret. J'aime beaucoup cet endroit, car c'est un lieu qui allie professionnalisme et convivialité. Lorsqu'on devient membre "encordé", on bénéficie d'un accès total au local, ce qui fait qu'on peut y passer autant de temps que l'on veut, même le week-end si besoin.
Je n'y travaille pas tous les jours, mais j'y vais en moyenne deux à trois fois par semaine. Le fait d'avoir un espace dans lequel je peux aller travailler quand je le souhaite m'a permis de mieux m'organiser au quotidien.
Et, bonus, j'ai rencontré des gens fort sympathiques autour de la table du déjeuner, et deux d'entre eux sont devenus des clients réguliers !

 

Un livre publié en 2016

 

Vu la pluralité des supports ces temps-ci, je ne traduis pas toujours des textes qui ont vocation à être publiés sur du papier. Mais, de temps en temps, il arrive qu'un livre pointe le bout de son nez. C'est le cas du recueil d'articles de recherche autour des notions de genre dans le sport de haut niveau. Le titre du livre, le voici le voilà: Gender Testing in Sport: Ethics, cases and controversies (edited by Sandy Montanola and Aurélie Olivesi, Routledge, London, 2016, 196 pages).

Le gros du travail de traduction a eu lieu en 2015, juste avant l'envoi du manuscrit aux éditeurs. Cela m'a donné l'opportunité d'en apprendre plus sur les problématiques de genre dans le monde du sport (et la façon dont les médias relayent cette information). Le cas particulier de Caster Semenya, coureuse sud-africaine, est discuté dans le recueil.

 

La production de sous-titres

 

Grâce à des collaborations avec des boîtes de production de films, je suis parfois amenée à traduire des textes de documentaires ou de films institutionnels. Dans le but d'élargir mon champ de compétences, je me suis remise plus sérieusement à apprendre à utiliser un logiciel de sous-titrage. Je me suis surprise à apprécier cet exercice: respecter des normes temporelles très contraignantes en ayant le souci de trouver les mots justes et de ne pas dénaturer les propos des personnes qui parlent. Un sacré défi !

 

Adhésion à la Société Française des Traducteurs (SFT)

 

Faire partie d'une organisation professionnelle permet de se situer dans un cadre plus large et d'être plus conscient des réalités de sa profession. De plus, ma fiche de traductrice est visible sur le site de la SFT, ce qui permet à des clients potentiels de voir mon profil. La SFT organise aussi de nombreux évènements ainsi que des formations continues. Je me suis notamment rendue à plusieurs "matinales". Ce sont des conférences dans lesquelles un(e) invité(e) parle d'un aspect particulier du métier de traducteur. Ces matinales ont lieu un samedi par mois, et sont ouvertes à tous

 

Voilà un peu les nouvelles de l'année 2016 chez AL Traduction. Et maintenant,  en route pour 2017, qu'elle regorge de projets stimulants, de rencontres enrichissantes et de belles perspectives ! Bonne année ! 

 

Write a comment

Comments: 0

Association professionnelle

Je suis membre titulaire de la Société française des traducteurs