Les perspectives d'avenir - 2017

 

L'un des avantages lié à l'activité de freelance, c'est cette liberté de pouvoir envisager de nouveaux horizons dans son travail, selon ses envies et ses besoins. Au fil des missions de traduction et d'enseignement ces quatre (!) dernières années, j'ai été amenée à identifier ce qui me correspondait bien ainsi que ce qui me correspondait moins. En 2017, j'aimerais donc faire preuve d'un peu plus de clairvoyance dans mes choix de missions (dans le mesure du possible) et prendre le temps de m'engager dans des projets professionnels personnels. Après avoir fait le point sur l'année 2016 dans mon article précédent, voici un petit aperçu des perspectives que je souhaite tracer cette année.

 

Du côté de la traduction: privilégier le dialogue

 

En tant que traductrice, je travaille désormais quasi-exclusivement avec des clients directs. Au début, cela s'est fait un peu par hasard au gré des contacts et des prospections. Puis, peu à peu, j'ai commencé à organiser ce "hasard" en soignant mon travail avec mes contacts existants et en initiant de nouveaux partenariats. J'aime travailler directement avec les auteurs ou avec des intermédiaires proches: cela m'amène  à dialoguer avec eux afin d'arriver à un meilleur texte traduit. J'invite les auteurs à me faire des retours et à me dire ce qu'ils souhaitent que je modifie. Grâce à ce va-et-vient linguistique - qui reste néanmoins raisonnable -  le sens du propos s'affine et l'écriture reste fidèle à la version initiale. S'il y a bien un peu de vérité dans l'adage italien traduttore tradittore ("traducteur traître") j'ai tendance à penser que la collaboration en bonne intelligence entre l'auteur et le traducteur permet de limiter les divergences.

Lorsque les relations de travail sont établies sur la base du dialogue et de la confiance, on est aussi davantage enclin à retravailler ensemble. Et, en 2017, j'ai donc hâte d'accompagner mes clients sur le long terme dans leurs besoins rédactionnels. 

 

Du côté de l'enseignement: créer des supports de cours

 

J'ai eu l'occasion de dispenser des cours d'anglais dans des contextes différents: cours particuliers en entreprise, cours d'anglais par le théâtre, préparation à l'examen BULATS, etc.

De par toutes ces expériences, j'ai testé un certain nombre d'outils pédagogiques - certains plus efficaces que d'autres, certains qui me plaisent plus que d'autres. J'aimerais prendre le temps cette année d'évaluer les techniques d'enseignement utilisées et d'envisager la conception d'une méthode axée sur la compréhension orale. De nombreux supports audio existent déjà, bien sûr, mais ils varient grandement en termes de coût et de qualité. Ayant un goût prononcé pour le théâtre et la radio, j'ai bien envie de me lancer dans la production d'enregistrements audio en anglais à destination d'un public d'apprenants.

D'autres façons de lier le théâtre et l'enseignement de l'anglais pourraient aussi se dessiner cette année, que cela prenne la forme de sessions de coaching pour des comédiens désireux d'entrer dans des écoles anglaises, ou d'ateliers d'écriture... les idées sont là, à moi de voir comment elles vont se concrétiser !

 

Toujours laisser une place à l'expérimentation

 

Cela fait quelques années maintenant que je travaille en tant qu'indépendante, et je suis tout juste en train de prendre pleinement conscience de la liberté créative que ce statut permet. Il faut en effet constamment se remettre en question (ce qui n'est pas toujours facile), et réfléchir à la manière dont on peut renouveler son offre de services. Cela requiert de réfléchir de manière inventive et de tester de nouvelles possibilités - autant de risques mesurés qui permettent de mieux avancer et de s'épanouir. Une des choses que je vais essayer de faire davantage cette année, c'est de proposer des services qui me correspondent en tant que personne, pour qui je suis, avec toutes mes facettes: la traductrice, la prof, mais aussi l'artiste de théâtre, l'auteur. Est-ce vraiment possible? Qui sait... mais... il faut essayer !

 

Write a comment

Comments: 0

Association professionnelle

Je suis membre titulaire de la Société française des traducteurs