Coaching anglais - Diviser pour mieux parler

 Quand un comédien se retrouve devant un texte théâtral, il doit d'abord s'attacher à  le lire, puis trouver une manière de mettre ces mots en voix. Lorsque le texte n'est pas écrit dans la langue maternelle de l'interprète, la tâche s'avère un peu plus complexe puisque l'acteur n'a pas forcément  autant d'automatismes linguistiques. Je vous propose donc des petites techniques pour faciliter l'apprentissage et, dans le même temps, mettre en place ce qui deviendra un automatisme avec le temps grâce à la pratique !

 

Cet article se concentre sur la technique du chunking couramment utilisée dans l'apprentissage de l'anglais. Cette technique consiste à grouper des mots ensemble pour mieux les apprendre. Typiquement, l'apprentissage des phrasal verbs se fait grâce au chunking puisque l'on va apprendre le verbe et la préposition en même temps, comme dans le cas des verbes "eat in" ou "eat out".  On peut aussi utiliser cette méthode pour des morceaux de phrases plus longs, comme par exemple "fall behind on work" ou "treat someone with respect". Ce sont des mots que les natifs anglais ont tendance à utiliser ensemble: on parle alors de collocations.

Avez-vous des exemples de bouts de phrases anglais qu'il est plus facile d'apprendre en tant que chunk ? N'hésitez pas à partager vos trouvailles dans les commentaires !

 

Voilà pour la théorie des lexical chunks. Mais comment  mettre cela en pratique lorsque l'on est confronté à un texte de théâtre ? Je vous propose de lire un court extrait de la pièce Buried Child de Sam Shepard. C'est Shelly qui parle. Elle vient d'arriver chez la famille de son copain. L'environnement est assez hostile. Elle ne connaît personne et essaye d'échanger avec Dodge, qui ne lui répond pas.

 

Lisez d'abord l'extrait tout bas.

 

Shelly: (to Dodge) We just got here. Pouring rain on the freeway so we thought we'd stop by. I mean Vince was planning on stopping anyway. He wanted to see you. He said he hadn't seen you in a long time.

(Pause. Dodge just keeps staring at her).

We were going all the way through to New Mexico. To see his father. I guess his father lives out there. We thought we'd stop by and see you on the way. Kill two birds with one stone, you know? (She laughs, Dodge stares, she stops laughing). I mean Vince has this thing about his family now. I guess it's a new thing with him. I kind of find it hard to relate to. But he feels it's important. You know. I mean he feels he wants to get to know you all again. After all this time. 

(Buried Child, Sam Shepard, Plays Two, Methuen Drama, p.86).

 

Vous pouvez désormais le lire tout haut pour voir comment ça sonne. C'est très clairement une langue parlée, orale. Il y a un certain nombre d'expressions qui s'apparentent à des tics de langage, comme "you know" et "I mean".
Les phrases sont assez courtes, mais Shelly donne pas mal d'information dans chaque phrase. Défricher ces répliques plus systématiquement ne peut pas faire de mal.

On va donc appliquer la technique un peu modifiée du chunking sur ce texte. J'ai groupé des mots ensemble à la fois en terme de compréhension, mais aussi en terme de "flot". Quels sont les mots qui coulent ensemble ? Comment articuler la phrase en plusieurs groupes de mots pour que la phrase parlée soit finalement plus fluide ?

 

Voici ma proposition de chunking sur ce texte. Lisez le texte tout haut en respectant les césures. Amusez-vous à allonger les pauses entre les groupes de mots ou à les raccourcir pour travailler la fluidité des phrases. Est-ce que cela vous aide, à la fois dans l'expression et dans la compréhension du texte ?

 

Voici l'extrait divisé:

 

We just__got here.     

Pouring rain__on the freeway__so we thought__we'd stop by.        

I mean__Vince__was planning__on stopping__anyway.

He wanted__to see you.

He said__he hadn't seen you__in a long time.

 

We were going__ all the way through__ to New Mexico.

To see__his father.

I guess__his father__lives out there.

We thought__we'd stop by__and see you__on the way.

Kill two birds__with one stone__ you know?

 

I mean__ Vince__ has this thing__about his family now.

I guess__it's a new thing__with him.

I kind of__find it hard__to relate to.

But he feels__it's important.

You know.

I mean__he feels__he wants to__get to know you all__ again.

After all this time.

 

Après avoir fait cet exercice plusieurs fois, revenez au texte original. Comment votre lecture a-t-elle changé ? Ceci est un premier pas vers votre propre interprétation du texte. Mais il est toujours utile de bien cerner la mécanique du texte avant de se lancer dans l'interprétation. Votre allocution sera ainsi hyper claire pour le spectateur. 

 

Si vous le souhaitez, vous pouvez m'entendre dire le texte (divisé en chunks et naturel) pour approfondir le travail et mieux entendre l'accentuation américaine. (Cliquez ici)

Ce texte de Sam Shepard a valeur d'exemple, mais n'hésitez pas à utiliser cette technique sur les textes que vous êtes en train d'apprendre en anglais ! Et dites-moi ce que vous avez pensé de cette technique dans les commentaires :-)

 

 L'article de blog "Coaching anglais - Diviser pour mieux parler" a d'abord été publié sur le blog de Anne Losq Traduction - annelosqtraduction.com/blog

Write a comment

Comments: 0

Association professionnelle

Je suis membre titulaire de la Société française des traducteurs