l'art de la traduction

l'art de la traduction · 18. June 2020
Cela m'est arrivé (rarement, heureusement) d'être confrontée à des textes qui, bien que semblant acceptables de prime abord, présentaient en fait des idées hasardeuses ou des formules très maladroites que je ne souhaitais pas cautionner. Le devis ayant été validé, je me sentais tout de même contrainte de traduire le texte par peur de manquer de professionnalisme. Que faire dans de tels moments ? Au travers de cet article, j'essaye d'élaborer une éthique personnelle de la traduction.

Association professionnelle

Je suis membre titulaire de la Société française des traducteurs